J’ai lu en novembre…

… comme en octobre et comme chaque mois de l’année, et il serait temps que je mette en ligne mon mix mensuel, concocté ce mois-ci à partir des titres suivants :

Sauf les fleurs (Nicolas Clément) / Alors j’étais mort et je vous observais (Philippe Napoletano) / Guide du loser amoureux (Junot Diaz) / On a mis Papy dans le coffre de la voiture (Louis Dubost) / Qu’est devenu l’homme coincé dans l’ascenseur ? (Kim Young-Ha) / Suzanne aux yeux noirs (Manon Moreau) / Une vie sans nom (Pierre Sullice) /Le fémur de Rimbaud (Frantz Bartelt)

… et hop ! Que dites-vous du cocktail ?

Mes derniers jours d’une vie sans nom ne furent pas plus calmes que le reste. Abonné au Guide du loser amoureux depuis des années, et après le départ de Suzanne aux yeux noirs, mon dernier amour, avec un réparateur de chez Otis (Qu’est devenu l’homme coincé dans l’ascenseur ? était son leitmotiv et les mots tendres lui étaient inconnus), j’ai mis fin à tout cela. Quelle n’a pas été ma surprise de me réveiller au Père Lachaise ; alors j’étais mort et je vous observais, depuis ma tombe, entre le crâne de Piaf et le fémur de Rimbaud. Tout avait l’air réel, sauf les fleurs qui semblaient bizarres. « On a mis Papy dans le coffre de la voiture, on y va ? » a crié un gosse à côté de moi. Ma mort ne s’annonce guère reposante…

Sans titre

Ce contenu a été publié dans Lectures, Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *