L’ivre de lire

L’ivre de lire le dit lui-même, il n’est pas un lecteur de nouvelles…

Et pourtant mon recueil l’a « bouleversé » !

Que demander de plus ?… Merci Lionel !

Sans titre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *