Les gens heureux lisent et boivent du café

… Quel joli titre que celui de ce roman d’Agnès Martin-Lugand, découvert grâce au blog de Thomas Galley !

J’ai lu ce livre, auto-édité et disponible uniquement en numérique (*), dans la journée d’hier – météo qui coïncidait parfaitement avec cette histoire de deuil et d’Irlande, mais que l’on ne s’y trompe pas : le deuil est là, et bien là, mais Diane, l’héroïne, va réussir à l’apprivoiser, et à le transcender. La fin, qui reste ouverte, est à l’image de cette histoire – simple, belle, grave, comme la vie. Et optimiste…

On a envie d’aimer Diane, quand elle sombre, et quand elle se relève, envie de l’applaudir quand elle prend sa vie en mains malgré une absence totale de mode d’emploi, et même envie d’aller passer du temps, en sa présence que l’on devine, douce et silencieuse, dans son café littéraire…
J’ai été particulièrement émue à cette lecture, parce qu’on ne lit jamais vraiment les choses par hasard, mais je suis sûre que ce récit peut toucher n’importe quel lecteur – pour peu qu’il possède une liseuse…
Lien de téléchargement (entre autres) :
http://www.amazon.fr/gens-heureux-lisent-boivent-caf%C3%A9/dp/2954377909

(*)comme quoi il n’y a plus aucun ostracisme qui tienne, à mon avis, envers l’une ou l’autre de ces catégories – il y a toujours eu, et il y aura toujours, des mauvais livres, et des bons livres. Point.

51nq84SLXvL._SL500_PIsitb-sticker-arrow-big,TopRight,35,-73_OU08_

P.S. Coup de cœur par ailleurs pour la photo de couv’, qui m’a rappelé celle de Rien ne s’oppose à la nuit – hasard ou volonté de l’auteure ?

Ce contenu a été publié dans Lectures. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les gens heureux lisent et boivent du café

  1. lagneau monia dit :

    super histoire; comme quoi grace a l’amour, il y a toujours une lumière au bout du tunnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *